Quel est le lien entre Tarot et plantes ?

Jadis, les herboristes ont associé les plantes à des cartes à usage divinatoire. Ils les utilisaient dans leur étude du Tarot ou des correspondances astrologiques. Gros plan sur l’emploi des végétaux dans ce sens !

Quelles sont les différentes manières d’utiliser les plantes dans le processus de médiation ?

Depuis plus de 50 ans, les herboristes conjuguent l’odeur des plantes avec le Tarot. Ils assignent une fonction à la carte par l’intermédiaire des herbes dans leur processus de médiation. D’après eux, ces deux éléments possèdent les mêmes intensités d’énergies. Les caractéristiques de ceux-ci ne sont pas pour autant similaires, mais elles interagissent pour attirer l’attention d’un sujet.

Ces chercheurs ont découvert les correspondances astrologiques entre la carte et l’herbe. Ils ont versé une tisane d’une plante sur une carte, et dans la même intention, ils ont fait passer sur la douce fumée d’une herbe brûlée une autre carte. Le parfum du végétal atteint le cerveau et crée des souvenirs ! Celui-ci est utilisé en conjonction avec la médiation, non pas pour traduire la carte, mais pour éveiller le subconscient, à travers lequel pourrait se manifester un besoin, un sentiment, un concept, des symboles, une simple image…

Quelles sont les plantes pouvant être utilisées en conjonction avec la médiation ?

quinquina

L’art du Tarot est développé à travers l’utilisation de plusieurs arcanes majeurs et mineurs. Les pierres, les cristaux, ou encore la graisse animale servent à compléter le jeu de référence. De surcroit, les plantes comme l’ashwagandha contribuent dans la médiation en agissant comme « stimulateur » voire « hypnotiseur ». Voici d’autres exemples d’éléments qui servent d’outils rituels :

  • clou de girofle,
  • marjolaine,
  • musk,
  • myrrhe,
  • quinquina,
  • benjoin,
  • cèdre,
  • ambre gris,
  • alchémille…

Comment découvrir la sagesse du subconscient à l’aide de la plante ?

L’utilisation des plantes dans l’étude du Tarot vise à créer un stimulus. Ce dernier associe les images de la carte pour révéler la sagesse du subconscient. La saveur, l’odeur et la texture d’un végétal favorisent l’approche en stimulant une partie spécifique du cerveau.

Il est nécessaire d’apprendre le Tarot en commençant par appréhender les techniques « des cartes » et « des suites » (arcanes mineurs). Chacun des arcanes mineurs (myrrhe, musk, chardon béni, hysope) correspond à un outil rituel. Il est assimilé aux concepts des quatre directions.

Laisser un commentaire